Assia Djebar

Assia Djebar


Assia Djebar, de son vrai nom Fatima-Zohra Imalayène, est née à Cherchell en Algérie en 1936. Écrivaine algérienne d’expression française, auteure de quinze romans, de nouvelles, poésies et essais, elle a écrit également pour le théâtre, et a réalisé plusieurs films. Elle suit ses études supérieures en France, mais en 1956 en raison de la grève des étudiants algériens, elle ne passe pas ses examens. Son premier roman La Soif, écrit à vingt ans, a paru en pleine guerre d’Algérie. À partir de 1959, elle étudie et enseigne l’histoire moderne et contemporaine du Maghreb à la Faculté des Lettres de Rabat. A l’indépendance, elle retourne en Algérie. Elle enseigne ensuite à l’Université d’Alger. Après la réforme de l’arabisation, elle s’installe en France tout en faisant des séjours réguliers en Algérie. Elle est élue à l’Académie française en 2005. Traduite en vingt-quatre langues, son œuvre a été plusieurs fois couronnée par de grands prix internationaux, dont le prestigieux prix de la Paix. Son œuvre a pour thèmes l’émancipation des femmes, l’histoire, l’Algérie considérée à travers sa violence et ses langues. Assia Djebar est considérée comme l’une des auteurs les plus célèbres et influentes de l’Algérie et plus largement du Maghreb. Elle s’interroge sans cesse sur son exil : « Je sais que l’exil est devenu ma terre d’élection, le lieu privilégié de l’écriture. »

 

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire